3 meses en Madrid

juillet 9, 2008

Dernier week-end à deux

Filed under: Salir en Madrid — poupot @ 11:18

Ça fait couple qui se sépare, nan ?

Et oui, c’est le dernier week-end dans la capitale Madrid pour Delphine. Elle s’en va samedi 12 et moi le mercredi 16 qui suit.

Direction Ananda pour la derniere. moi au début je m’ennuyais un peu. Delphine part boire sont vers à l’exterieur et moi je danse.. Wahou, j’avoue que les musiques espagnoles sont vraiment chiantes mais bon, parfois il y avait des trucs biens. Resultat je rencontre un gentil garçon, Marcos, et son ami, je ne sais plus (j’ai Diego en tête mais je suis sure que ce n’est pas ça, hihi). De son côté Delphine avait aussi rencontré un garçon mais il est parti ^^. Voilà, on est parti direction la maison de la tante de celui dont je ne connais pas le nom, et faut dire que c’est un grand marrant lui, je vous épargne le passage durant lequel Marcos et moi écoutions Delphine et celui dont je ne me souviens plus du nom, faire des concourts de rots. Oui Oui. Photoo. Marcos est celui dont il n’y a qu’une seule photo.

juillet 8, 2008

Toledo en photo – suite

Filed under: Toledo — poupot @ 16:50

À la fin de cette série, vous admirerez mon allure. En effet, sachant que j’allai crapahuter j’ai pris les seules chaussures à peu près équivalentes à des baskets que je possède (je n’ai plus de baskets). Mais ces chaussures ne se portent qu’avec un jeans, résultat, pour cause de chaleure, je me suis très vite mise en mode pêche aux moules ! Même pas honte.

Toledo en photos

Filed under: Toledo — poupot @ 16:16

Le petit train part de la place de Zocodover. Vous aurez l’honneur de voir ma frange de poney ainsi qu’une statut érigée en l’honneur de cervantes dont le héro fort connu Don Quijote de la Mancha fait un passage dans la ville de Toledo ! Des chose qui n’ont rien à voir mais c’est à voir. Sinon je m’excuse, trops de photos pour les mettre en plus grand, donc forcement vous ne verrez pas si bien…

Toledo

Filed under: Toledo — poupot @ 15:41

Toledo

Ville déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1986

Située à 70 km de Madrid

Rendez-vous à la gare d’Atocha pour prendre le train direction cette charmante petite ville. Le train, nickel, on se croirait en 1st classe. Regard posé sur les paysages qui défilent, comme si plus j’avançais, plus la morosié de la ville me quittait pour la vivacité de la campagne. Je suis une fille de la campagne et, sans que je m’en aperçoive, Madrid me vidait petit à petit de cette énergie qui me caractérise. Je me souviens encore de la première fois où je suis sortie de madrid pour aller dans une Finca. Même sensation, la vie, la chaleur du soleil n’est pas la même, à travers la vitre je la sens me lècher les épaules et me susurrer « souviens-toi ». Et je me souviens. Les vacances en famille, les départs vers de nouveaux horizons tous plus beaux les uns que les autres, toujours direction la nature, le pleine air, le vrai. Non pas que la ville ne soit pas la vrai vie, mais elle m’assoupit.

Dès mon arrivée, j’ai sentie que cette visite allait me plaire. Rien que la gare de la ville sens bon le village d’antan ! Nous ne nous y sommes pas attardées et sommes parties vers le centre ville en recherche intensive d’un bar-restaurant. Il faisait une chaleure étouffante, bien plus écrasante qu’en plein Madrid. Est-ce pour cela, ou pour un manque d’attention incroyable, nous ne croisions aucun bar-restaurant. étant abattues par cette chaleur, et nous trouvant face à une abrute montée, nous décidonc de faire demi-tour pour manger au petit restaurant de la gare (surement plus cher). Sur le chemin nous avons bisarrement croisé de nombreux bars-restaurants ! Breef, arrivées à la gare, nous commandons. Par chance, la serveuse oublie de me faire payer ma pizza à 6 euros !

Lors de notre périple vers le centre ville, nous avions croisé un petit train (pour le visites), vu que nous n’avions qu’un après-midi et que nous ne connaissions pas le coin, l’idée nous paraissait bonne. Un bus à la sorti de la gare mène au centre pour 0.90 euros, ont avait réellement marché pour rien.

Voilà, l’article précédent va réunir toutes les photos prises du petit train. Elles ne sont pas mauvaise, le tour était à 4.30 je crois et ça vaut le coup.

Il y a de nombreuses portes à Toledo, hihi, un pont qui raconte l’amour interdit entre une princesse arabe et un gars d’ici, au final ils (les méchants) vont décapiter la belle sous les yeux de son amour ! ahem. Pont, murailles, paysages, monuments… Toledo.

juillet 4, 2008

Chez Staff

Filed under: Staff Eventos — poupot @ 12:35

Manfredi attrape l’appareil et 4 photos plutôt moches à mon goût sortent de cet excès de bonté. Oui, comme c’est bientôt ma dernière semaine… Souvenirs quoi ! Merci Manfredi, je me trouve particulièrement pas charmante en plus.

Plaza de las ventas

Filed under: Madrid en foto — poupot @ 09:41

Très connue pour ses ferias parmi les plus importantes en Espagne. J’y ai fait un tour hier. C’est très joli, très chaleureux mais je n’ai vu que l’exterieur, pour entrer il faut aller à « unos de los festejos ». Il y a une corrida ce dimanche, mais j’hésite. D’un côté c’est à voir ! D’un autre je suis contre le fait de voir tuer un animal et d’entendre tout le mond faire la fête. À voir, la place la moins chere est à 22 euros. Phooto

Repas avec les colocataires et des amis

Filed under: El Cotidiano — poupot @ 09:15

Mes colocataires organisaient un petit repas dimanche midi et m’y ont gentillement invités. Il y avait moins de monde que prévu mais c’était vraiement sympa. Il y avait Octavio (étudiant en chant), Felipe (qui a vécu 2 ans en Alsace et qui veut y vivre définitivement), une connaissance d’Antonio, Antonio et sa chérie Yayzza (je ne sais toujours pas comment ça s’écrit.)

Comble du bonheur, ce sont les hommes qui se chargeaient de tout. Sachant que Antonio est un bon cuisinier je m’attendait un un truc super… mais non, de simple salade ! Par contre Felipe qui vient de Cuba nous à fait un petit plat de là-bas. Des bananes au sel (gloups). Il m’explique (en français) que ce sont des bananes qui, mème mures, ne se mangent pas crue. En effet, ce « fruit » est plus proche de la pomme de terre. Il les fait donc cuir je ne sais comment puis il les écrase entredes pages de papier journeaux pour en faire des galettes ! Au final c’est tr`s bon, il faut parsemer du sel sur la galette et croquer. C’est vrai que c’est un peu de la pomme de terre mais ce qui est marrant c’est que tu vois les petits grains de banane aussi ! Bref, phootos

Ha oui, c’est un billet (bonbon) que Yayzza nous a acheté, sympa.

juin 30, 2008

Vidéos Eurocopa

Filed under: Eurocopa — poupot @ 11:54

La première, ce sont juste de jeunes gars qui mon fait rire à Atocha sachant que le match commençait dans troi heures. La seconde ce sont les allemands, ils ne se sont pas gènés pour faire la fête et se sont aussi attaqués aux poubelles mais d’une façon qui me plait beaucoup plus.

Juste après cette vidéo on a tenté le dialogue mais c’était pas trop facile puisqu’ils parlaient plus anglais. Je les croise plus tard, il jouaient sur des containers cette fois-ci et là yen a un qui me lance « Venga, guapa ! » soit « Hey, beauté ». Ils apprenent vite e 30 minutes ces Allemands !

Finale suite

Filed under: Eurocopa — poupot @ 11:47

Quelques photos en plus de nous, des gars, de la Plaza del Sol en folie et aussi… ne poubelles qui brûlent. Oui parce que là il y a un petit bémol. Sous le prétexte de faire la fête, ils foutent la merde partout les espagnols. Résultat, des containers de verres ouverts, renversés si bien qu’on ne voyait plus le sol. De nombreuses poubelles et autres containers en feu, je vous dis pas l’odeur de chacal et dès 1 h 00 du mat’ le service de nettoyage déjà présent et la police qui les protège. Voilà, nous au moins en France on fou la merde mais pas pour la fête, bien au contraire !

Donc après, mes pieds n’en pouvaient plus. Les bars étaient fermés, direction une boîte dont je ne me souvient plus du nom. On rentre sur liste, j’ai pas tout compris, je ne sais pas comment ils ont récupéré le nom du mec sur la liste ou si il connaissaient quelqu’un qui y allait souvent, le fait est qu’on est rentrés gratis ! Et là je dis un grand merci à Sergio (avec qui je suis restée en boîte) car il est resté avec moi le temps de trouver un taxi, et croyez moi ce fut long. Les taxis ne pouvant pas acceder au centre il fallait déjà marcher pas mal pour s’éloigner au moins de Colón.  Arrivé à Plaza de Sol (ouai loin, loin), il y avait déjà de nombreuses personnes qui attendaient un taxi et quand Sergio appelait le service de taxi Madrid, il n’y avait plus de taxis. Bref, Sergio avait bien sa voitutre et trop le mec « in » il cherchait avec son portable sur internet mon adresse ! Finalement un taxi avait un appel pour Carabanchel et pour y aller, il passe et par où est garée la voiture de Sergio et par Oporto, où j’habite. Super. Sergio descend donc avant moi et en grand gentlman il paye le taxi pour qu’il me conduise jusque chez moi (la classe). Surtout que je n’avais pas de sous !

Pour finir, taxi, gentil, a insister pour me déposer juste devant ma porte et non au métro qui est tout proche de chez moi. Par sécurité en cette soirée de fête !

La finale, la fiesta

Filed under: Eurocopa — poupot @ 11:15

Donc continuons ! Finalement nous avons fait un grand tour à pied pour retourner à Plaza del Sol. De là nous sommes partis à la Plaza Neptuna puis direction Plaza de Cíbeles et enfin Colón. Après boîte mais chaque chose en son temps. Le principe étant en fait de mettre de l’ambiance dans les rues. Arrêter les voitures qui ne pourront repartir qu’une fois avoir klaxonné. J’ai eu le droit à deux grosses accolades chaleureuses, joue contre joue pour avoir le drapeau espagnol sur celles-ci.

Nous nous sommes surtout baladées avec deux frère espagnols, Samuel et Sergio, un dentiste (études) et un dentiste (en master de chirurgie) je dis ça pour un petit coucou à ma moman : « Ha mais ce sont de bons partis hein !! ».

J’ai eu le droit en prime à une visite guidée par Sergio, qui me racontait un peu ou on allait… Donc si cela vous intéresse, la Plaza de Neptuna est une place sur laquelle El Atlético de Madrid se rend pour faire la fête quand ils ont gagné un match important. Il en va de même avec la Plaza de Cíbeles mais pour le Real Madrid !

Anecdote sympa (moins pour moi). Sergio me montrait sur un gros plan, où nous étions, où nous allions et tout et tout. Deux gars arrivent, parlent en anglais, du coup Sergio leur indique où aller car ils cherchaient leur chemin. Les gars s’en vont et Sergio me dit : »Dos Australian guy » et moi je lui dis « Bah comment tu le sais ? ». Sergio me regarde bizard puis se marre « No, no. No gay pero guy ». La honte, mon anglais me fout la honte !!

Passons au photoos. La première je l’adore car Delphine a trop la jupe qui remonte et aussi parce que ça me fait penser aux hollandais qui m’avaient porté aussi (Tu rigole moins Delphine, chacun son tour). Oui parce que je déteste ça, quand un gars te porte par surprise !

Il y a celle de ma belle joue maquillée au couleurs de l’Espagne. Je vais aussi tenter de mettre deux ou trois photos, j’y suis ridicule car Sergio m’avait donné un bracelet espagnol et je le mets trop en évidence sur les photos (le bracelet je l’ai gardé, niark niark).

Photo d’un flèche se dirigeant vers le sexe d’un gars (toujours pas compris pourquoi, hihi)

Ha oui, assez sympa aussi. Allez savoir pourquoi, on a demandé aux gars de nous prendre en photo devant… LA POSTE. Oui, oui. Les bâtiments sont jolis, mais ce qui est marrant c’est que le gars semblait trop viser nos seins, du coup sur la première on les cache, mdr.

Très bon souvenirs, soirées qui va rester dans ma mémoire !

Older Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.